NOUVELLES
27/07/2014 01:28 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

John Kerry, de retour à Washington, espère de nouvelles trêves à Gaza

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, continue de travailler avec Israël et le Hamas pour parvenir à de nouvelles trêves en vue de négociations sous l'égide de l'Egypte, a expliqué un haut responsable américain dimanche.

John Kerry est rentré tôt dimanche à Washington après une semaine passée au Moyen-Orient et à Paris, durant laquelle il n'a pas réussi à sceller un cessez-le-feu permanent entre Israël et le Hamas.

Mais il va tenter d'obtenir une série de cessez-le-feu temporaires, qui pourraient précéder des pourparlers israélo-palestiniens en Egypte en vue d'un accord plus permanent, selon le haut responsable américain.

"Il existe une façon d'arrêter l'effusion de sang", a déclaré ce responsable, qui a accompagné John Kerry dans sa tournée, sous couvert d'anonymat.

Le Cabinet de sécurité israélien a rejeté vendredi une proposition de cessez-le-feu, justifiant du besoin de pouvoir continuer à détruire les tunnels utilisés par le Hamas pour infiltrer ses combattants en Israël.

John Kerry a rencontré à Paris samedi ses homologues du Qatar et de Turquie, deux Etats qui soutiennent le Hamas, que les Etats-Unis ont classé parmi les groupes "terroristes".

Le responsable américain a défendu l'utilité de ces rencontres, qui ont suscité de vives critiques en Israël. Il a argué que l'appel des Qataris et des Turcs à un cessez-le-feu était en soi une étape importante.

Mais l'approche est-elle un revirement de la position des Etats-Unis, qui dans le passé ont critiqué le soutien apporté par les Qataris au Hamas? "Le fait est qu'ils (financent le Hamas), et qu'ils ont donc une certaine influence", a répondu le responsable.

sct/ico/sam