NOUVELLES
27/07/2014 05:38 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

Gordon profite de la dernière relance pour inscire la victoire au Brickyard 400

INDIANAPOLIS - En remportant sa cinquième victoire au Brickyard 400, Jeff Gordon ressemblait au pilote qu'il était il y a 20 ans.

Gordon a profité de la dernière relance de la course — son talon d'Achille — pour doubler son coéquipier chez Hendrick Motorsports, Kasey Kahne, avec 17 tours à compléter au Indianapolis Motor Speedway.

Son dépassement audacieux à l'extérieur sur Kahne a permis à Gordon de s'installer en tête pour de bon et il a ensuite assuré pour inscrire une cinquième victoire historique à Indianapolis, un record. Cette victoire a couronné les célébrations du 20 anniversaire de la victoire de Gordon lors de la première édition du Brickyard 400 et pendant la «Journée Jeff Gordon» comme l'a proclamé le maire d'Indianapolis.

Cette victoire permet à Gordon de rejoindre Michael Schumacher, qui a établi le record à Indianapolis avec cinq victoires en Formule 1.

«J'ai enfin connu la relance de ma vie», a crié Gordon à la radio. Il en avait bâclé une précédemment dans la course et le quadruple champion de la série NASCAR en a arraché ces dernières années lors des relances.

Quand une neutralisation lui a offert une dernière opportunité de doubler Kahne, qui a dominé et mené la course pendant 70 tours, Gordon et son équipe de la voiture no 24 savaient que le pilote avait l'issue de la course entre ses mains.

Le chef d'équipe Alan Gustafson a parlé de consommation de carburant avec le pilote — Gordon en avait assez pour rallier l'arrivée alors que Kahne devait faire attention — mais il n'a rien dit au sujet de la pression de la dernière relance.

«La course va se jouer à la relance», a toutefois reconnu Gustafson lors d'une entrevue télévisée quelques moments avant que le drapeau vert soit agité.

Personne n'avait raison de s'inquiéter car Gordon a fait ce qu'il fallait au moment nécessaire.

«Je ne suis pas très bon à la relance et ce n'était pas très bon aujourd'hui. J'ai finalement réussi la relance de ma vie quand c'était le plus important, a dit Gordon. Je savais que nous avions une excellente voiture, il fallait seulement passer en avant.»

Kahne a été relégué au cinquième rang après la relance, puis il s'est retrouvé à court de carburant lors du dernier tour et a ramené la voiture à l'arrivée en sixième place.

Kyle Busch s'est classé deuxième, à 2,325 secondes de Gordon, et il a devancé Denny Hamlin et Matt Kenseth, les coéquipiers chez Joe Gibbs Racing.

Joey Logano a fini cinquième pour signer la meilleure performance de l'équipe Penske, qui avait fait appel à Juan Pablo Montoya dans un effort pour décrocher la victoire. Roger Penske a remporté un record de 15 victoires aux 500 milles d'Indianapolis, mais n'a toujours pas gagné au Brickyard. Montoya n'a jamais été dans la lutte pour la victoire, terminant au 23e rang.