NOUVELLES
27/07/2014 09:31 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

Gaza: le Hamas décrète une trêve de 24 heures, mais les tirs continuent

Le Hamas a annoncé avoir accepté une trêve humanitaire de 24 heures dans la bande de Gaza à compter de dimanche 14H00 (11H00 GMT), mais des combattants du mouvement islamiste ont ensuite revendiqué de nouveaux tirs de roquettes vers Israël.

Selon l'armée israélienne, 11 roquettes ont été tirées de Gaza, dont une a été interceptée, depuis l'annonce de la trêve par le Hamas. Elles n'ont pas fait de victime.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a accusé le Hamas de violer son propre cessez-le-feu, lors d'une interview sur la chaîne américaine CNN.

"Ils violent leur propre cessez-le-feu. Dans ces circonstances, Israël fera tout ce qu'il doit faire pour défendre son peuple", a-t-il déclaré lors d'une interview en duplex.

Auparavant, à Gaza, le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, avait annoncé une trêve dans un communiqué.

"En réponse à la requête urgente de l'ONU de contrôler la situation de notre peuple avant l'Aïd el-Fitr, les mouvements de la Résistance (palestinienne) ont accepté une trêve humanitaire de 24 heures qui commencera à 14H00 aujourd'hui", avait-il expliqué.

La grande fête musulmane du Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan, doit commencer lundi ou mardi et durer trois jours.

Samedi soir, le Hamas avait rejeté une demande d'extension de la trêve, acceptée unilatéralement par Israël.

L'armée israélienne a cependant repris dimanche matin ses opérations militaires dans la bande de Gaza, en riposte aux "tirs incessants de roquettes par le Hamas".

Au moins dix Palestiniens ont été tués à Gaza depuis la reprise des frappes israéliennes, selon les services d'urgence locaux.

my-jad-agr/fcc