NOUVELLES
27/07/2014 06:13 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

Écrasement en Ukraine: le Canada veut aider les Pays-Bas dans l'enquête

BULENT KILIC via Getty Images
Belongings of victims are pictured at the crash site of the Malaysia Airlines flight MH17 in a field near the village of Grabove, in the Donetsk region, on July 23, 2014. The first bodies from flight MH17 arrived in the Netherlands on July 23 almost a week after it was shot down over Ukraine, with grieving relatives and the king and queen solemnly receiving the as yet unidentified victims. AFP PHOTO/ BULENT KILIC (Photo credit should read BULENT KILIC/AFP/Getty Images)

TORONTO - Un officier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été dépêché aux Pays-Bas dans le cadre de l'enquête sur l'écrasement d'un appareil de Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine, qui a fait 298 morts.

Le Canada se dit prêt à assister les autorités néerlandaises dans leur enquête, et l'émissaire de la GRC tentera de déterminer la nature de l'aide qui sera apportée.

Le ministre canadien de la Défense Rob Nicholson a eu un entretien samedi avec son homologue néerlandais. Les discussions ont notamment porté sur les prochaines étapes concernant l'enquête mais aussi sur l'identification des victimes. Un Canadien a péri dans la tragédie, mais la majorité des victimes étaient néerlandaises.

Selon les États-Unis, l'avion a été abattu par un missile. De son coté, le premier ministre Stephen Harper n'a pas hésité à accuser les militants prorusses de l'est de l'Ukraine d'être les auteurs de cette catastrophe.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Écrasement du vol MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine Voyez les images