Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ukraine: Steinmeier plaide pour des sanctions rapides contre Moscou

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a plaidé dans l'hebdomadaire Der Spiegel pour l'adoption rapide de sanctions économiques contre la Russie alors que l'UE est prête à prendre des sanctions pour l'implication de Moscou dans le dossier ukrainien.

"Nous voulons des règles ciblées qui peuvent rapidement être renforcées", a estimé M. Steinmeier, selon un extrait de l'article diffusé samedi.

Si tous les pays de l'Union européenne exercent cette pression ensemble, ce sera "un message nécessaire et clair adressé à Moscou", a-t-il jugé.

De son côté, le vice-chancelier et ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel, a souligné qu'il fallait avant tout viser les oligarques. "Nous devons y parvenir la semaine prochaine", a-t-il insisté dans Der Spiegel.

"Nous devons geler leurs comptes bancaires dans les capitales européennes et leur retirer leurs autorisations de voyager", a-t-il dit.

La Commission européenne a annoncé vendredi que l'UE était prête à prendre dès la semaine prochaine des sanctions économiques contre la Russie pour son implication dans la crise en Ukraine.

Il s'agirait de sanctions économiques d'envergure, concernant l'accès aux marchés financiers, les ventes d'armes, les technologies sensibles dans le domaine de l'énergie et des biens à double usage militaire et civil.

L'UE a durci sa position depuis le crash le 17 juillet d'un avion malaisien dans l'est de l'Ukraine, attribué à un tir de missile par les séparatistes prorusses.

Vendredi, l'UE a publié une nouvelle liste de 15 personnalités et 18 entités sanctionnées pour "atteinte à l'intégrité territoriale" de l'Ukraine.

yap/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.