Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tour de France - 20e étape: déclarations

Tony Martin (GER/Omega Pharma), vainqueur de l'étape: "Tout le monde s'attendait à ce que je gagne, il fallait être au rendez-vous. J'avais la pression. C'est un peu comme ça à chaque contre-la-montre. J'ai appris à gérer. Et puis, la victoire de Mulhouse m'a facilité la tâche. J'avais déjà une étape en poche. Aujourd'hui, il manquait des vrais spécialistes du contre-la-montre comme Cancellara et Wiggins. Je me sentais en bonne condition, j'avais encore de la puissance. Je pensais être plus fatigué. Cela aurait été difficile de me battre. Je me suis concentré à fond sur cette étape. Hier (vendredi), j'en avais gardé sous la pédale dans ce but."

Tom Dumoulin (NED/Giant), 2e de l'étape: "C'était très long. Surtout après trois semaines de course, tout le monde se sent plus ou moins usé. Mais je suis satisfait, les jambes tournaient bien. J'ai confirmé ce que j'avais fait ces derniers temps dans les chronos. C'était impossible de battre Tony Martin."

Alejandro Valverde (ESP/Movistar), 4e du général: "Je savais plus ou moins ce qui allait se passer. J'étais informé des temps de mes concurrents, j'étais au courant que je perdais mes espoirs de podium. J'ai essayé d'être au mieux mais mon corps a répondu non. Durant la dernière semaine, j'ai souffert des conditions climatiques difficiles que nous avons subies. La pluie et le froid m'ont diminué. Quand on donne tout, on ne peut pas avoir de regrets. Mais je suis heureux, 4e du Tour c'est un beau résultat. Je me rendrai aussi sur la Vuelta avec des ambitions."

jm/bvo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.