Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Plus de 900 morts à Gaza au 19e jour de l'offensive israélienne

Plus de 900 Palestiniens ont été tués et quelque 6.000 blessés dans la bande de Gaza depuis le début de l'offensive israélienne le 8 juillet, en grande majorité des civils, selon les services de secours locaux samedi.

Côté israélien, 37 soldats sont morts dans les combats dans et autour de Gaza durant la même période, ainsi que deux civils par les tirs de roquettes palestiniens. Un travailleur agricole thaïlandais a également péri par un tir d'obus.

Dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures avant l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu de 12 heures, 20 personnes dont 11 enfants ont été tuées dans une frappe israélienne à Khan Younès (sud), a indiqué le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qodra.

La plupart des victimes appartenaient à la même famille, a-t-il précisé, et parmi les enfants se trouvaient une petite fille d'un an et un petit garçon de 3 ans.

Le bilan pourrait augmenter dans la journée en dépit du cessez-le-feu, des corps étant encore extraits des décombres dans plusieurs zones sévèrement touchées par les frappes israéliennes, notamment à Beit Hanoun, Chajaya et Khan Younès.

Ainsi au moins 35 ont été retirés des gravats samedi matin: treize à Chajaya, une banlieue est de la ville de Gaza, treize dans les camps de réfugiés de Deir al-Balah et Nousseirat (centre) et neuf à Beit Hanoun (nord), selon un bilan provisoire publié par M. Qodra.

Au total 926 Palestiniens ont péri jusque-là, selon le porte-parole.

L'Unicef a évoqué un bilan d'"au moins 192 enfants" tués à Gaza en 19 jours de conflit et l'Agence pour l'aide aux réfugiés de Palestine (UNRWA) a fait état de plus de 160.000 Palestiniens réfugiés dans ses bâtiments.

az-sah/dv/cbo/tp

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.