Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Etats-Unis apportent leur aide contre le virus Ebola

Washington surveille de près l'épidémie de fièvre hémorragique liée au virus Ebola, qui vient de faire sa première victime au Nigeria, et apporte son aide aux gouvernements africains et ONG sur le terrain, a expliqué un responsable américain.

"Le gouvernement américain continue de mobiliser de multiples agences gouvernementales pour aider les pays affectés par l'épidémie de virus Ebola", a dit à l'AFP Will Stevens, porte-parole du bureau Afrique du département d'Etat.

Parmi les services américains impliqués figurent les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et plusieurs agences du Pentagone, dont l'Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée de Terre.

Le virus Ebola a tué 660 personnes depuis le début de l'épidémie en Afrique de l'Ouest il y a quelques mois, principalement dans trois pays: Guinée (314 morts), Sierra Leone (219 morts) et Liberia (127 morts), selon un bilan vendredi de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un Libérien est en outre mort du virus Ebola à Lagos, la plus grande ville d'Afrique, devenant le premier cas répertorié au Nigeria, ont annoncé les autorités nigérianes vendredi.

jkb/ico/sam

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.