Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Américains s'alarment des décès d'enfants oubliés dans une voiture

Oublier son enfant en bas âge dans sa voiture garée en plein soleil au coeur de l'été semble très improbable, mais ces faits divers aux conséquences souvent tragiques se produisent pourtant encore trop régulièrement aux Etats-Unis.

Chiffre effrayant: de 1998 à 2013, en moyenne 38 enfants sont morts chaque année de crise cardiaque, enfermés dans des voitures. La plupart étaient âgés de moins de cinq ans.

Cette année, 17 enfants sont déjà morts dans ces tristes circonstances, ce qui a poussé les autorités à lancer une campagne nationale demandant aux parents et autres nourrices de ne jamais laisser des enfants seuls dans une voiture.

"Chaque été c'est comme si nous revivions le même cauchemar", a regretté le secrétaire américain aux Transports Anthony Foxx, lui-même père de deux enfants, jeudi lors du lancement de la campagne intitulée: "Où est bébé? Regardez avant de fermer".

Pour illustrer ce propos, un thermomètre placé dans une voiture stationnée dans les rues de Washington montrait qu'il faisait 35 degrés à l'intérieur de l'habitacle, contre seulement 25 degrés à l'extérieur. Tout cela lors d'une journée où le ciel était couvert.

Les autorités notent que 29% des enfants morts de crise cardiaque enfermés dans une voiture sont entrés dans le véhicule par eux-mêmes, mais dans 52% des cas ils y ont tout simplement été oubliés par des adultes inattentifs, selon l'Agence américaine de la sécurité routière (NHTSA).

Les jeunes enfants sont les plus vulnérables car leur température corporelle peut monter cinq fois plus vite que celle d'un adulte, explique la pédiatre Leticia Manning Ryan, de l'hôpital Johns Hopkins de Baltimore (Maryland, est).

"Quand la température interne d'un enfant atteint 40 degrés Celsius, d'importants organes commencent à s'arrêter, et si la température atteint 41,7 degrés l'enfant peut mourir", ajoute-t-elle.

Le plus souvent, les enfants sont oubliés dans des voitures parce que leurs parents ou nourrices, stressés ou préoccupés, ont des trous de mémoire, a précisé Anthony Foxx.

"Sur les relevés dont nous disposons, c'est souvent la fatigue qui conduit à ce genre de tragédie", a-t-il dit.

Le sort tragique d'enfants sanglés dans leur siège bébé, oubliés par leurs parents, revient souvent dans l'actualité l'été. Le cas le plus frappant ces dernières semaines a été celui d'un homme dans l'Etat de Géorgie, dans le sud-est des Etats-Unis, qui a oublié son fils âgé de 22 mois dans son 4x4 surchauffé sur le parking du grand magasin de bricolage dans lequel il travaillait.

Lors de son procès pour homicide, qui est en cours, la police a noté que ce père de famille de 33 ans était plus occupé à envoyer des SMS coquins à une adolescente qu'à veiller sur son enfant.

Dans un sondage en ligne, 11% des parents américains, dont deux tiers d'hommes, ont admis avoir oublié au moins une fois un enfant dans une voiture par erreur. Cela représente au total plus de 1,5 million de parents.

Il y a deux ans, la NHTSA a étudié trois systèmes qui permettaient de détecter la présence de jeunes enfants dans des voitures verrouillées. Mais leurs performances n'ont pas donné satisfaction. Plus de 5.800 personnes ont signé une pétition en ligne pour demander au président Barack Obama davantage de financements pour des recherches sur ce sujet.

"Malheureusement, la technologie n'est pas encore là", a convenu l'administrateur de la NHTSA, David Friedman.

En attendant, les adultes distraits sont invités à laisser sur la plage arrière de leur voiture, juste à côté de leurs enfants, quelque chose qu'ils iront automatiquement chercher une fois arrivés à leur destination, comme un téléphone, un ordinateur portable ou un sac à main. En outre, il ne faut bien sûr jamais laisser des enfants jouer dans un véhicule stationné.

Et si l'on voit un enfant enfermé tout seul dans une voiture, il faut immédiatement appeler la police ou les pompiers, voire briser une vitre.

rom/bdx/sam/mpd

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.