Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le pape appelle à dire non à la corruption et à l'illégalité

Le pape François a appelé à dire non à la corruption et à la criminalité, pendant une messe dite devant plus de 200.000 fidèles à Caserte, (sud-ouest), au coeur de la "terre des feux", où des tonnes de déchets illégaux ont été déversés.

"Sur votre belle terre qui exige d'être protégée et préservée, il faut avoir le courage de dire non à toutes les formes de corruption et d'illégalité", a affirmé le pape François.

Et "nous savons tous quel est le nom de cette illégalité", a-t-il ajouté, sans toutefois prononcer le nom de la Camorra, la mafia napolitaine, accusée d'être à l'origine de ces enfouissements et de ces incinérations illégales de déchets industriels.

Selon l'association italienne de défense de l'environnement Legambiente, de 1991 à 2013, près de 10 millions de tonnes de déchets industriels ont été enfouies illégalement, provenant, principalement, d'entreprises italiennes, mais aussi étrangères, dans cette région rebaptisée "terre des feux".

Dès la fin de l'office religieux, le pape François est rentré à Rome à bord d'un hélicoptère, mais il doit revenir lundi à Caserte pour une visite totalement privée auprès du pasteur Giovanni Traettino, qui dirige l'église évangélique de la Réconciliation dans cette ville.

Les deux hommes se sont connus à Buenos Aires, ville dont Jorge Mario Bergoglio était l'archevêque, où ils se sont régulièrement rencontrés à l'occasion de réunions oecuméniques, en particulier à l'occasion d'un grand rassemblement des églises en 2006 dans la capitale argentine.

Le pape a également promis aux fidèles rassemblés devant le palais royal de Caserte, appelé aussi le Versailles napolitain, qu'il se rendrait à Naples, distante de quelque 30 km, avant la fin de l'année.

ob/bds

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.