Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gaza : Israël accepte d'observer un cessez-le-feu de 12 heures à partir de samedi matin

Smoke from an Israeli strike rises over the Gaza Strip, Friday, July 25, 2014. Israeli warplanes struck houses throughout the Gaza Strip as international efforts continue to broker a cease fire in the 18 day-old war. (AP Photo/Hatem Moussa)
Smoke from an Israeli strike rises over the Gaza Strip, Friday, July 25, 2014. Israeli warplanes struck houses throughout the Gaza Strip as international efforts continue to broker a cease fire in the 18 day-old war. (AP Photo/Hatem Moussa)

Un cessez-le-feu unilatéral de 12 heures est entré en vigueur tôt samedi matin dans la bande de Gaza, après une nuit de nouveaux affrontements.

La trêve, qui a débuté à 8 h (1 h, heure de l'Est) doit se terminer à 20 h (13 h, heure de l'Est).

L'armée israélienne a confirmé qu'elle respecterait le cessez-le-feu, mais elle a prévenu qu'elle allait continuer ses recherches de tunnels utilisés par les activistes à l'intérieur de la bande de Gaza.

Un porte-parole du Hamas a lui aussi confirmé que les combattants palestiniens respecteraient la trêve.

Peu après le début de l'accalmie, de nombreux habitants de la bande de Gaza ont envahi les rues, pour faire des provisions, notamment.

Nuit de violences

Par ailleurs, les combats se sont poursuivis dans la nuit de samedi, dans les heures précédant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu.

Selon les services de santé palestiniens, 20 Palestiniens sont morts après des tirs de chars israéliens dans le sud de la bande de Gaza. La plupart des victimes étaient de la même famille. Au moins 76 corps ont également été retirés des débris, samedi matin, dans différents secteur de l'enclave palestinienne.

Le plus récent bilan fait donc état de plus de 900 morts du côté palestinien depuis le 8 juillet dernier. L'UNICEF estime qu'au moins 192 enfants ont été tués à Gaza depuis le début du conflit.

Deux soldats israéliens ont également péri au cours des dernières heures, ce qui porte à 37 le nombre de militaires israéliens tués depuis le début de l'offensive.

Le conflit s'étend également en Cisjordanie, où des manifestations contre l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza donnent lieu à des heurts de plus en plus violents avec les forces de sécurité israéliennes.

Rencontre diplomatique

Pendant ce temps, une rencontre a lieu ce matin à Paris afin de mettre en place une trêve durable. De hauts responsables français, américains, britanniques, allemands, italiens, turcs, qataris et de l'Union européenne se rencontrent pour faire le point sur la situation.

Vendredi, le secrétaire d'État américain John Kerry a cependant quitté Le Caire sans avoir réussi à obtenir une trêve plus longue entre les deux parties. Plus tôt, il avait indiqué qu'Israël avait rejeté sa proposition d'un cessez-le-feu prévoyant une trêve humanitaire de sept jours. Le cabinet de sécurité du premier ministre Benyamin Nétanyahou a réclamé des modifications à ce projet de trêve initial, selon l'agence Reuters.

Le mouvement palestinien avait pour sa part indiqué au cours des derniers jours qu'il refuserait tout cessez-le-feu durable tant que le blocus de Gaza par Israël ne serait pas levé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.