Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La neuvaine prend fin à Sainte-Anne-de-Beaupré

La neuvaine de Sainte-Anne-de-Beaupré s'est conclue samedi, attirant comme par les années précédentes des milliers de pèlerins et confirmant la vigueur du tourisme religieux dans la région de Québec.

Réjean Bédard, coordonnateur à la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré, se réjouit du nombre de fidèles à s'être déplacés cette année, qu'il évalue à environ 45 000 pour les neuf jours de célébrations. Ce chiffre se situe dans la moyenne des dernières années, dit-il.

Réjean Bédard affirme que le tourisme religieux a la cote dans la région de Québec. « On constate qu'il y a quand même plusieurs nationalités. Donc, fort probablement, il y a une hausse du tourisme religieux évidente qu'on peut constater », dit-il.

Ce point de vue est partagé par la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux de Québec. L'organisme a récemment fait savoir qu'il y avait une hausse de l'ordre de 44,5 % de la fréquentation des sites religieux depuis le début de l'année dans la région.

Le 350e anniversaire de la paroisse Notre-Dame-de-Québec et l'inauguration de la porte sainte sont le moteur de cette hausse, selon la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux de Québec.

Les lieux de culte de la région de Québec comme celui de Sainte-Anne-de-Beaupré ne semblent donc pas avoir souffert du scandale des agressions sexuelles des pères rédemptoristes du Séminaire Saint-Alphonse, qui a fait la manchette à plusieurs reprises cette année.

INOLTRE SU HUFFPOST

De quelles religions sont les Québécois?

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.