Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un millier de manifestants propalestiniens défilent à Berlin

Un millier de personnes ont manifesté dans le calme vendredi à Berlin contre l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, séparées d'une contre-manifestation pro-israélienne par un important dispositif policier, a constaté l'AFP.

Mis en garde par les autorités qui redoutaient des slogans antisémites après des dérapages constatés dans d'autres cortèges la semaine dernière, les quelque 1.000 manifestants --selon la police--, dont certains portaient des drapeaux palestiniens, ont défilé sans violence en scandant des slogans antisionistes.

"Liberté pour la Palestine, dehors les racistes, dehors les fascistes", "les sionistes sont des fascistes", ont-ils notamment crié.

"Personne n'a le droit de prononcer des paroles antisémites. Nous avons le droit et la logique de notre côté, nous ne devons pas agir de façon idiote et émotionnelle", a lancé l'un des organisateurs au micro. "Faites la différence entre juifs et sionistes", a-t-il ajouté à l'attention des manifestants dont certains portaient des photos de victimes civiles à Gaza.

Le ton est cependant monté d'un cran quand le cortège s'est retrouvé face à un groupe d'environ 250 manifestants pro-israéliens, mais un cordon policier a empêché toute confrontation. Quelque 1.000 policiers étaient mobilisés.

Le Conseil central des Juifs d'Allemagne avait dénoncé lundi "une explosion de haine" antisémite en marge de plusieurs manifestations propalestiniennes dans le pays, poussant le gouvernement d'Angela Merkel à promettre de réprimer tout débordement. "Nous ne pouvons et nous n'allons pas les tolérer", avait averti la chancelière allemande par la voix d'un porte-parole, Georg Streiter.

L'Allemagne, qui défend le droit d'Israël à assurer sa sécurité, est très sensible aux manifestations d'antisémitisme sur son territoire en raison de sa responsabilité dans l'holocauste. "Plus jamais la haine des juifs!", titrait vendredi matin le quotidien Bild, le plus lu du pays.

fz-aro/clp/ih

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.