Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tour de France - Navardauskas, le Lituanien qui ne craint rien

Le Lituanien Ramunas Navardauskas, vainqueur de la 19e étape du Tour de France, est réputé pour sa détermination à toute épreuve qui ne lui vaut pas que des amitiés dans le peloton.

Ses équipiers de l'équipe Garmin l'on surnommé le "Honey Badger" (ratel en français) du nom d'un petit carnivore qualifié en 2002 par le Livre Guinness d'animal le plus intrépide de la création et rendu populaire en 2011 par une vidéo montrant l'animal s'attaquant sans crainte à des serpents ou des nids d'abeilles. "Rien n'arrête un honey badger quand il a faim", explique le commentaire.

Sur la route de Bergerac, Navardauskas (26 ans) a fait honneur à sa réputation, bravant la pluie et résistant avec pugnacité à la chasse du peloton lancé sur ses talons.

Doté d'un "moteur énorme", selon le directeur sportif Charles Wegelius, il est un équipier idéal. Et quand Garmin a choisi de se passer du Britannique David Millar, victime de soucis de santé, pour le Tour, c'est le Lituanien qui a été choisi. "J'ai reçu un email de David qui me disait +Puisque quelqu'un devait me remplacer, je suis content que ce soit toi+", raconte le Lituanien.

Le club de La Pomme Marseille avait repéré le potentiel du géant balte (1,90 m, 77 kg). Mais après sa victoire sur Liège-Bastogne-Liège espoirs en 2010 et ses 4e place du Tour des Flandres et 7e place de Paris-Roubaix dans la même catégorie, Garmin le recrute l'année suivante et n'hésite pas à lancer son néo-pro dans le Tour.

En 2012, il revêt même pendant deux jours le maillot rose de leader du Giro après une victoire dans le contre-la-montre par équipes.

Apprécié de son équipe, son nom ne fait pas sourire tout le monde dans le reste du peloton. L'équipe AG2R La Mondiale et plusieurs autres coureurs ont peu goûté son attitude sur Paris-Nice quand, alors qu'il revenait à pleine vitesse de l'arrière et ne voulait pas éviter une moto, il a écarté sans prévenir Romain Bardet qui a chuté sur son équipier Maxime Bouet. Le premier est sorti indemne, le second a eu la clavicule cassée. Rien n'arrête un honey badger quand il a faim.

sva/jm/bvo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.