Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Syrie: les rebelles exécutent deux hommes accusés d'attentats (ONG)

Les rebelles syriens ont exécuté par balles deux hommes accusés d'avoir commis des attentats à la voiture piégée dans le nord du pays, a affirmé vendredi une ONG.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un tribunal religieux de la "région libérée d'Idleb" (nord-ouest) a condamné à mort deux hommes pour avoir perpétré plusieurs attentats à la voiture piégée contre deux points de passage avec la Turquie à Bab al-Hawa et Bab al-Salam ainsi qu'une mosquée à Binish.

Ces deux points de passage sont entre les mains de la rébellion.

Selon ce "tribunal" dirigé par le Font islamique, principale composante de la rébellion qui lutte contre l'armée loyaliste et les jihadistes ultra-radicaux de l'État islamique, "les deux hommes ont reconnu avoir agi pour le compte du régime".

Une vidéo diffusée par l'OSDH montre deux hommes en train d'être exécutés par balle devant une foule.

Le 15 mai, au moins 17 personnes avaient été tuées et plusieurs dizaines blessées dans un attentat à la voiture piégée du côté syrien du point de passage de Bab al-Salam.

En février, une explosion du côté syrien de ce même point de passage avait fait six morts et 45 blessés.

En janvier, 16 personnes avaient été tuées à Bab al-Hawa dans un double attentat suicide.

rd/sk/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.