Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Offensive israélienne à Gaza : marche à Dakar, un jour de deuil au Mali

Des milliers de personnes ont marché vendredi à Dakar pour dénoncer l'offensive israélienne en cours à Gaza, tandis que le Mali a observé une journée de deuil par "solidarité avec le peuple palestinien", selon des médias locaux dans les capitales sénégalaise et malienne.

A Dakar, les manifestants, de diverses origines, ont marché sur environ deux kilomètres après la grande prière du vendredi, en scandant notamment des slogans hostiles à Israël et de soutien aux Palestiniens, selon l'Agence de presse sénégalaise (APS), la télévision publique sénégalaise RTS et certains participants.

"Dakar marche pour Gaza", "Palestine libre", "Debout pour la Palestine", pouvait-on voir sur des pancartes brandies par des manifestants. "A bas Israël !", "Israël terroriste !", "Free Gaza (Libérez Gaza) !", selon d'autres slogans rapportés par l'APS.

Parmi les marcheurs, figuraient des responsables de partis politiques et d'associations, ainsi que l'ambassadeur palestinien à Dakar, Abdel Rahim Alfarra.

La manifestation, qui était encadrée par la police, s'est déroulée sans incident.

Le Mali a de son côté observé vendredi une "journée de deuil national". Cette décision avait été prise mercredi, "en hommage aux victimes des évènements dans la bande de Gaza, Palestine, en solidarité avec le peuple palestinien", selon le gouvernement malien.

Jeudi à Bamako, des responsables d'associations, des personnalités politiques ou encore des intellectuels rassemblés au sein d'un collectif dit "des amis de la Palestine" avaient réclamé devant la presse l'arrêt des combats à Gaza, selon le journal gouvernemental L'Essor et la télévision publique ORTM.

"Nous voulons ajouter nos voix, nos cris du coeur au concert de protestations, de manifestations, de condamnations à travers le monde" de l'offensive israélienne, "nous voulons contribuer à briser le mur du silence", a déclaré Bassirou Diarra, le président du collectif, à l'antenne de l'ORTM.

L'ambassadeur palestinien au Mali, Abdel Karim Ewaïda, était présent à la rencontre et a salué le soutien du Mali aux Palestiniens.

cs/myl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.