Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

McDonald's dans collimateur des autorités sanitaires russes

Le géant américain de l'alimentation rapide McDonald's est dans le collimateur des autorités sanitaires russes, qui ont indiqué vendredi avoir constaté des infractions dans la composition de certains de ses burgers.

"Des infractions qui mettent en doute la qualité et la sécurité des produits alimentaires de la chaîne McDonald's ont été mises au jour", a indiqué la directrice de l'agence de protection des consommateurs Rospotrebnadzor, Anna Popova, à l'agence Interfax.

"Ces produits ne respectaient les normes ni en termes de sécurité, ni en termes de valeur énergétique", a-t-elle ajouté, précisant qu'une procédure avait lancée devant la justice pour demander l'interdiction de la production et la vente des produits concernés.

McDonald's a indiqué de son côté, dans un communiqué, n'avoir reçu aucune notification de la part de l'agence sanitaire et "ne pas divulguer d'information concernant la procédure" judiciaire en cours.

Rospotrebnadzor a indiqué aux agences russes que des infractions avaient été constatées lors de contrôles dans des restaurants de la région de Novgorod (nord) où auraient été découvertes des bactéries dans une salade et des sandwiches. La valeur énergétique réelle de certains burgers (Royal Burger, Cheeseburger, Filet o'Fish, Chicken Burger) ne correspondrait pas à celle indiquée dans la documentation fournie par la chaîne.

Les services sanitaires russes sont souvent accusés de prendre des décisions dictées par la politique étrangère de Moscou.

McDonald's est implanté en Russie depuis janvier 1990, la dernière année d'existence de l'Union soviétique. Son premier restaurant dans le pays, dans le centre de Moscou, est aujourd'hui l'un de ses plus fréquentés au monde.

S'il a fermé ses établissements en Crimée après le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie, le groupe a depuis affirmé vouloir continuer de se développer en Russie, où il ouvre de nombreux restaurants.

gmo/pop/ros

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.