Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Lloyds s'attend à payer bientôt des amendes dans l'affaire du Libor

La banque britannique Lloyds Banking Group (LBG) a indiqué vendredi qu'elle s'attendait à payer prochainement des amendes dans l'affaire des manipulations du taux interbancaire Libor.

"LBG confirme être dans la phase finale de ses discussions sur un règlement avec un certain nombre d'agences" gouvernementales, reconnaît-elle dans un communiqué.

"Le règlement doit encore faire l'objet d'un accord et LBG s'attend à ce qu'il comprenne le paiement de pénalités".

Lloyds devrait payer 200 à 300 millions de livres (environ 250 à 380 millions d'euros) aux régulateurs britanniques et américains, selon le Financial Times.

Le scandale de la manipulation du taux interbancaire Libor a éclaté à l'été 2012. Il a fait énormément de bruit car ce taux fixé à Londres est central dans le monde de la finance et a une incidence sur une masse énorme de produits financiers, dont certains prêts aux ménages et aux entreprises.

Au total, six groupes financiers - banques ou sociétés de courtage - ont été sanctionnés dans ce scandale jusqu'à présent: Barclays, UBS, Royal Bank of Scotland, Icap, Rabobank et RP Martin.

jmi/pn/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.