Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La guérilla des Farc accusée de pollution volontaire en Colombie

Le chef de la délégation des autorités colombiennes pour les négociations de paix avec les Farc a reproché vendredi à la guérilla marxiste d'avoir provoqué volontairement une "grave pollution" dans le sud du pays.

Des rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) sont accusés d'avoir intercepté il y a quelques jours un convoi pétrolier et obligé les conducteurs à déverser le contenu de leur camion dans la province du Putumayo. D'autres actions similaires ont été signalées dans cette région.

"C'est plus que regrettable, c'est terrible de voir cette pollution gravissime", a déclaré Humberto de la Calle, ancien vice-président colombien représentant le gouvernement lors des pourparlers avec la guérilla, qui sont hébergés à Cuba.

"Le pays attend des Farc qu'elles soient à la hauteur de ce moment historique. Après des années d'incrédulité et des décennies de conflit, la Colombie a commencé à parler de la paix, à rêver de la paix comme un rêve possible", a rappelé M. de la Calle, lors d'une allocution au palais présidentiel à Bogota.

Les négociations avec la guérilla, qui compte selon les autorités encore 8.000 combattants après un demi-siècle d'existence, se déroulent en plusieurs cycles depuis novembre 2012 à La Havane, mais sans être accompagnées d'un cessez-le-feu sur le terrain militaire en Colombie.

La reprise des négociations, actuellement en pause, est prévue le 11 août prochain avec dans la foulée l'arrivée d'une délégation représentant les victimes du conflit interne.

En cinquante ans, le conflit colombien a fait plusieurs centaines de milliers de morts et plus de 5 millions de déplacés, mêlant l'armée à des guérillas, des milices paramilitaires - officiellement dissoutes depuis 2006 - et des bandes de narcotrafiquants.

lda/pz/bir

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.