Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Kenya: la touriste tuée à Mombasa était allemande (police)

La police kényane a annoncé vendredi que la touriste abattue à Mombasa était allemande, le deuxième meurtre du genre pour le seul mois de juillet dans la grande ville portuaire.

La jeune femme, qui avait moins de 30 ans et dont l'identité n'a pas été révélée, se trouvait en compagnie de son petit ami ougandais lorsqu'elle a été tuée par des hommes armés jeudi, a déclaré un responsable de la police de Mombasa, Geoffrey Mayek.

"La dame allemande et l'homme ougandais étaient arrivés à Mombasa jeudi, ils devaient rester deux jours", a-t-il indiqué.

Le ressortissant ougandais a été blessé et conduit à l'hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.

Ce meurtre n'a pas été revendiqué. Le Kenya subit des attaques attribuées aux islamistes somaliens shebab, notamment sur la côte, et souffre aussi d'une forte criminalité.

La touriste allemande a été tuée près de Fort Jesus, fort portugais datant du XVIe siècle, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

C'est dans le même secteur qu'une touriste russe avait été tuée le 6 juillet. La police avait alors affirmé que ce meurtre relevait de la "délinquance ordinaire".

Affiliés à Al-Qaïda, les islamistes shebab, qui mènent depuis plusieurs années des attaques sur le sol kényan en représailles à l'intervention de l'armée kényane en Somalie, ont menacé en juin les touristes étrangers qui se rendraient au Kenya, décrété "zone de guerre".

La côte kényane et Mombasa, deuxième ville et principal foyer d'islam radical du pays, sont en proie à une insécurité croissante depuis plusieurs mois.

mom-pjm-tmo/jlb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.