Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GP de Hongrie - Essais libres 1: Hamilton meilleur temps

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a réalisé le meilleur temps de la 1re séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie de Formule 1, 11e manche de la saison 2014, vendredi matin sur le Hungaroring, près de Budapest.

En 1 minute 25 secondes et 814/1000, Hamilton, qui a déjà gagné quatre fois en Hongrie, a devancé de deux dixièmes de seconde son coéquipier allemand Nico Rosberg, leader du Championnat du monde avec 14 points d'avance sur lui et vainqueur du GP d'Allemagne, dimanche dernier à Hockenheim.

Les deux Flèches d'Argent ont devancé les deux Ferrari, avec pour une fois Kimi Räikkönen devant Fernando Alonso. Les deux champions du monde de la Scuderia ont déjà gagné eux aussi sur le Hungaroring, "Nando" en 2003 et c'était la première de ses 32 victoires en F1, "Iceman" en 2005.

Cette 1re séance, disputée dans des conditions un peu plus clémentes (25°C dans l'air, 50°C sur la piste) que les essais d'Hockenheim la semaine dernière, a aussi permis à Sebastian Vettel (Red Bull), le quaduple champion du monde en titre, de devancer, au 5e rang, son coéquipier Daniel Ricciardo, 8e, car deux autres jeunes loups se sont intercalés: le Danois Kevin Magnussen (McLaren) et le Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), respectivement 6e et 7e de cette séance.

Le Top 10 a été complété par l'autre McLaren de Jenson Button et l'autre Williams de Felipe Massa, qui a continué jeudi à se plaindre de Magnussen au sujet de l'accrochage du départ, dimanche à Hockenheim. Le Brésilien a réussi à devancer son coéquipier finlandais Valtteri Bottas, qui vient d'enchaîner trois podiums d'affilée. Les deux pilotes Williams vont devoir trouver les bons réglages pour briller à nouveau, dans la foulée du 300e podium de l'écurie historique de Sir Frank.

Dans la coulisse, le "mercato" a débuté à Budapest, comme chaque année à la même époque, par des rumeurs toutes plus étonnantes les unes que les autres, faisant état notamment de contacts entre Vettel et Mercedes-AMG, pour remplacer Hamilton à partir de 2016, aux côtés de Nico Rosberg. Hautement improbable, vu les impératifs marketing de la marque à l'étoile dans les pays anglo-saxons.

Plus sérieux, l'Azerbaïdjan a annoncé la tenue d'un GP à Bakou à partir de 2016, qui serait baptisé GP... d'Europe. Probablement pour énerver Vladimir Poutine, le grand maître de la Russie, car Bakou est situé à la frontière entre l'Europe et l'Asie.

dlo/jde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.