Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GB : le SFO va verser des indemnités à l'homme d'affaires Vincent Tchenguiz

L'office britannique de lutte contre la grande délinquance financière a annoncé vendredi qu'il verserait 3 millions de livres d'indemnité à l'homme d'affaires Vincent Tchenguiz, arrêté à tort dans le cadre d'une enquête sur les conditions d'effondrement de la banque islandaise Kaupthing fin 2008.

Le Serious Fraud Office (SFO) a expliqué qu'il allait verser cette somme (équivalente à 3,8 millions d'euros) pour rembourser les dépenses judiciaires de M. Tchenguiz dans cette affaire, et en guise de dommages et intérêts.

Vincent Tchenguiz avait été arrêté en mars 2011, avec son frère Robert, sur ordre du SFO et avec l'aide de la police de la City de Londres, qui avaient aussi perquisitionné sa maison et ses bureaux.

Cet homme d'affaires d'origine iranienne, devenu célèbre au Royaume-Uni en bâtissant un empire dans l'immobilier et la distribution, était soupçonné de malversation dans le cadre de l'effondrement de la banque Kaupthing, dont il faisait partie des principaux clients.

L'enquête avait ensuite été abandonnée, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre M. Tchenguiz.

La Haute cour de justice du Royaume-Uni avait alors sévèrement critiqué le SFO pour ses erreurs dans ce dossier. Le directeur du SFO a présenté vendredi ses excuses à M. Tchenguiz.

pn/acd/nas/bir

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.