Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gaza: pas encore d'accord de cessez-le-feu, affirme Kerry

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré vendredi qu'aucun accord sur un cessez-le-feu mettant fin aux hostilités entre le Hamas et Israël n'avait été obtenu, appelant avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à une trêve de sept jours.

S'exprimant devant la presse au Caire aux côtés de Ban Ki-moon, il a expliqué que des divergences persistaient entre les deux parties sur la "terminologie" concernant un cessez-le-feu, ajoutant cependant qu'ils avaient "un cadre fondamental" pour une trêve.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukri a de son côté affirmé qu'"aucune des deux parties n'avait fait preuve d'une volonté suffisante pour négocier".

Il a en outre appelé à une trêve humanitaire de sept jours dans le conflit.

John Kerry a d'autre part dit ne pas avoir soumis de proposition formelle de trêve, faisant en outre état de désaccords sur "certains termes" dans le cadre de l'accord de trêve.

"Ils ont peut-être rejeté certains termes de la proposition, pas le cadre (...) mais il n'y a pas eu de proposition soumise par moi", a-t-il affirmé.

Il a dit se rendre à Paris samedi où il rencontrera ses homologues turc Ahmet Davutoglu et qatari Khaled al-Attiya, dont les pays sont des alliés du Hamas, en vue d'obtenir un accord de cessez-le-feu.

sct-jds/se/feb/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.