Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Feu vert européen pour 2 médicaments novateurs contre leucémies et lymphomes

Deux médicaments novateurs contre certaines leucémies et lymphomes (cancer du système lymphatique), l'ibrutinib et l'idelalisib, ont reçu un premier feu vert européen, a annoncé vendredi l'Agence européenne du médicament (EMA).

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a recommandé "l'autorisation de mise sur le marché" pour l'ibrutinib, dont le nom commercial est Imbruvica, du laboratoire Janssen (groupe américain Johnson and Johnson), et pour l'idelalisib (Zydelig du laboratoire américain Gilead).

Ces deux médicaments "aux mécanismes d'action novateurs" sont indiqués pour des adultes souffrant de leucémie lymphoïde chronique qui ont déjà reçu au moins un traitement, précise l'EMA dans un communiqué.

La leucémie lymphoïde chronique (LLC), caractérisée par une prolifération les lymphocytes B du système immunitaire est la forme de leucémie la plus fréquente chez l'adulte, affectant principalement les plus de 50 ans.

Les deux molécules s'adressent aussi comme premier traitement à des malades qui ne peuvent pas être traités par immuno-chimiothérapie (combinaison d'une chimiothérapie et d'un traitement pour stimuler le système immunitaire) en raison d'une mutation génétique spécifique.

L'ibrutinib est également recommandé pour des adultes souffrant d'une forme rare de lymphome (lymphome du manteau) tandis que l'idelalisib est recommandé pour traiter le lymphome folliculaire qui est lui une des formes les plus fréquentes de lymphome. Ces recommandations sont valables si les autres traitements n'ont pas été efficaces.

"Imbruvica et Zydelig ont la possibilité d'offrir de nouvelles options thérapeutiques pour des patients qui souffrent de cancers rares, particulièrement pour ceux dont les traitements précédents ont cessé de fonctionner" explique l'EMA.

L'ibrutinib fonctionne en bloquant une enzyme qui joue un rôle clé dans le développement et la croissance de certaines cellules cancéreuses, explique Janssen dans un communiqué.

Gilead précise pour sa part que l'idelalisib est recommandé en association à un autre produit, le rituximab, pour les adultes souffrant de LLC.

Les LLC et les lymphomes folliculaires sont des cancers "à évolution lente et incurables, qui peuvent évoluer vers des complications potentiellement mortelles", souligne Gilead.

Le feu vert du CHMP doit être validé par la Commission européenne pour entrer en vigueur.

ot/BC/dab/phc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.