Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Coupe du monde de soccer en Russie: la FIFA ne bronche pas

A person holds a fake trophy as German fans gather in front of a stage installed for a victory parade of Germany's football national team on July 15, 2014 at Berlin's landmark Brandenburg Gate to celebrate their FIFA World Cup title. Germany won their fourth World Cup title, after 1-0 win over Argentina on July 13, 2014 in Rio de Janeiro in the FIFA World Cup Brazil final game. AFP PHOTO / ROBERT MICHAEL        (Photo credit should read ROBERT MICHAEL/AFP/Getty Images)
A person holds a fake trophy as German fans gather in front of a stage installed for a victory parade of Germany's football national team on July 15, 2014 at Berlin's landmark Brandenburg Gate to celebrate their FIFA World Cup title. Germany won their fourth World Cup title, after 1-0 win over Argentina on July 13, 2014 in Rio de Janeiro in the FIFA World Cup Brazil final game. AFP PHOTO / ROBERT MICHAEL (Photo credit should read ROBERT MICHAEL/AFP/Getty Images)

La FIFA a rejeté du revers de la main, vendredi, les demandes de délocalisation de la Coupe du monde 2018, qui sera présentée en Russie.

La présumée implication de séparatistes prorusses en Ukraine dans l'écrasement d'un avion malaisien a soulevé l'ire de plusieurs responsables politiques allemands cette semaine. Ils ont demandé au président de la FIFA, Joseph Blatter, que le prochain Mondial soit retiré au pays d'Europe de l'Est.

« L'histoire a montré jusqu'ici que boycotter des événements sportifs n'est pas le moyen le plus efficace pour résoudre un problème », a répondu la FIFA.

Elle a ajouté que la tenue de la Coupe du monde en Russie « pourrait être un puissant catalyseur pour un dialogue constructif entre la population et les différents gouvernements ».

Le conflit entre les Ukrainiens et les séparatistes prorusses a pris de l'ampleur quelques jours après la fin du Mondial au Brésil.

Le ministre des Sports russe Vitaly Mutko a affirmé, pour sa part, que « la Russie se prépare calmement afin de construire des infrastructures et d'être fin prête pour la présentation du Mondial ».

Un budget de 20 milliards de dollars est prévu par le Kremlin pour mettre sur pied ou rénover 12 stades. La construction de quelques autres complexes est également incluse dans ce faramineux montant.

« La FIFA a fréquemment déclaré que le sport et la politique devaient être dissociés, a conclu M. Mutko. Nous présentons un événement comme celui-ci pour les athlètes aux quatre coins du monde, pour les joueurs de soccer et pour les supporteurs. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Mondial 2014: Célébrations à Berlin

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.