NOUVELLES
20/07/2014 09:03 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

Les Pays-Bas en deuil prient pour les victimes du MH17

ASSOCIATED PRESS
A relative of passengers on flight MH17 wipes his eyes as he waits in a bus to be transported to an unknown location to receive more information, at Schiphol airport in Amsterdam, Thursday, July 17, 2014. Ukraine said a passenger plane carrying 295 people was shot down Thursday as it flew over the country, and both the government and the pro-Russia separatists fighting in the region denied any responsibility for downing the plane. (AP Photo/Phil Nijhuis)

Les fidèles priaient dimanche à travers des Pays-Bas en deuil pour les 298 victimes décédées dans l'écrasement en Ukraine du vol MH17, dont la majorité étaient de nationalité néerlandaise.

"Ce qui aurait dû être le début d'une merveilleuse période de vacances est devenu un cauchemar", a déclaré à sa congrégation le prêtre Wim van Meijgaarden, alors que les vacances scolaires viennent de débuter dans sa petite ville de Meersen, au sud des Pays-Bas.

Parmi les 298 victimes décédées jeudi dans le crash, probablement causé par le tir d'un missile sol-air, 80 avaient moins de 18 ans et 193 étaient de nationalité néerlandaise.

"Un avion civil a été abattu dans le ciel par des mouvements militants en Ukraine", a déclaré le prêtre lors de la messe, retransmise en direct à la télévision néerlandaise.

"Nos coeurs sont avec les familles et notre peine avec ceux qui pleurent leurs morts", a-t-il ajouté, rejetant fermement les nombreux appels à la vengeance exprimés sur les réseaux sociaux.

"Quel est le plus important : se venger des coupables ou penser aux victimes et à leurs proches", a-t-il demandé.

Dans de nombreuses églises, 298 bougies avaient été allumées en mémoire des victimes. Allumer une bougie permet de dépasser les sentiments de peine et d'impuissance, assure le vicaire Jochem Stuiver, à Maarsen, une petite ville dans le centre du pays.

"Je ne pense pas que l'on puisse vaincre les ténèbres en faisant des choses encore plus sombres mais bien en apportant de la lumière dans la peine et en se soutenant les uns les autres", a-t-il affirmé.

Le chef des évêques néerlandais, le cardinal Wim Eijk, a également appelé les fidèles à faire tout leur possible pour aider et soutenir ceux qui sont en deuil et appelé à prier pour eux.

INOLTRE SU HUFFPOST