Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une roquette tirée de Syrie s'abat sur le Golan, pas de victime

Une roquette tirée depuis la Syrie est tombée dimanche soir sur le Golan, région occupée par Israël, a indiqué l'armée israélienne, qui n'a recensé aucune victime.

"Nous estimons qu'il ne s'agit pas d'une (roquette) perdue", a indiqué une porte-parole de l'armée, précisant que le projectile était tombé dans une zone inhabitée.

Tôt lundi matin, l'armée a indiqué que "plusieurs roquettes avaient été tirées depuis le Liban sur l'ouest de la Galilée (...) On ne rapporte aucun blessé pour l'instant".

L'armée a précisé avoir riposté avec des tirs d'artillerie aussi bien contre des positions militaires syriennes que la source des tirs au Liban, où elle a émis une plainte auprès des forces de l'Onu.

Il s'agissait du premier tir de roquette depuis la Syrie depuis le début il y a six jours de l'offensive israélienne sur le territoire palestinien de Gaza.

Un adolescent arabe israélien avait cependant été tué en juin dans le Golan par des tirs attribués à l'armée syrienne.

En outre, des roquettes avaient déjà été tirées depuis le Liban sur le nord d'Israël vendredi et samedi, sans faire de blessés.

scw-alf/glr/mpd

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.