Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Portugal : des débris d'un moteur d'un Airbus tombent sur des voitures et une maison (police)

Des débris d'un moteur d'un Airbus 330 de la compagnie TAP Portugal avec 268 personnes à son bord se sont abattus sur des voitures et une maison peu après que l'avion eut décollé de l'aéroport de Lisbonne, où il a dû faire demi-tour, a-t-on appris auprès de la police et de la compagnie.

L'Airbus qui se dirigeait vers Sao Paulo "a pu atterrir sans problème" peu après l'incident, survenu samedi matin, a précisé une porte-parole de la compagnie aérienne publique qui s'employait à "trouver une solution pour acheminer les passagers à leur destination".

"Des débris du moteur sont tombés sur des voitures et une maison, mais il n'y a eu aucun blessé parmi les passagers", a, de son côté, indiqué à l'AFP un porte-parole de la police.

"Une énorme fumée s'est dégagée d'un des moteurs et une pluie de débris s'est abattue sur des voitures", a raconté à la télévision une jeune femme qui a indiqué avoir été elle-même atteinte par des projections.

Aucun autre détail sur cet incident n'a pour le moment été fourni.

Mardi dernier, un autre Airbus de la TAP, qui effectuait la liaison entre Lisbonne et Amsterdam, avait dû se poser à l'aéroport d'Orly, près de Paris, après un problème de dépressurisation de la cabine.

Des retards dans la livraison de six Airbus que la TAP a acquis auprès d'autres compagnies aériennes ont entraîné une série de reports et d'annulations de vols ces derniers mois, suscitant le mécontentement de nombreux passagers.

En pleine expansion, la TAP a transporté au premier semestre 5,2 millions de passagers, soit 7,2% de plus que sur la même période de l'an dernier. Onze nouvelles liaisons ont été inaugurées cet été, dont quatre vers l'Amérique latine.

bh/bds/bir

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.