Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le président égyptien met en garde contre l'"escalade" à Gaza

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a prévenu samedi que l'escalade du conflit entre Israël et le Hamas à Gaza coûterait d'autres "vies innocentes", les raids israéliens ayant déjà tué 127 Palestiniens en cinq jours.

Le gouvernement égyptien est en contact à la fois avec Israël et le Hamas, a déclaré le porte-parole de M. Sissi après une réunion entre le président égyptien et l'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient Tony Blair.

"Le président a mis en garde contre les dangers d'une escalade militaire et les victimes que celle-ci causerait parmi les civils innocents", a déclaré le porte-parole dans un communiqué.

Vingt-deux Palestiniens ont péri samedi dans des frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza, portant à 127 le nombre de morts depuis le début des hostilités mardi, selon les secours palestiniens.

Cette opération baptisée "Protective Edge" vise à priver le Hamas de sa capacité à tirer des roquettes vers le territoire israélien, où aucun mort n'a pour l'instant été rapporté.

Le Caire a affirmés vendredi avoir déployé des efforts pour stopper la violence à Gaza mais s'être heurtée à "l'entêtement" des protagonistes, appelant la communauté internationale à intervenir

e/jds/al/emb/hj

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.