Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Audit de la présidentielle afghane: l'ONU demande des observateurs internationaux (Unama)

Le chef de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) Jan Kubis a demandé samedi aux organisations internationales, après l'annonce d'un audit de l'ensemble des votes de la présidentielle afghane, d'envoyer "rapidement" des observateurs afin d'entamer le travail.

"Pour que ce soit un succès, je voudrais faire appel aux organisations internationales d'observateurs, envoyez aussi rapidement que possible des équipes pour soutenir ce processus", a dit M. Kubis en précisant qu'il s'agissait d'une opération inédite.

L'audit de l'ensemble des huit millions de suffrages exprimés lors du deuxième tour de la présidentielle le 14 juin prendra "plusieurs semaines", selon le secrétaire d'Etat américain Jhn Kerry qui a annoncé l'accord après deux jours de pourparlers intenses à Kaboul.

"Les Nations unies fourniront de l'aide et du soutien" pour l'audit, a dit M. Kubis en ajoutant que cela ne suffirait pas pour faire de l'opération un succès.

Les deux candidats à la présidentielle afghane, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, qui se sont affrontés au deuxième tour le 14 juin, s'accusaient mutuellement d'avoir bénéficié de fraudes.

Lundi M. Ghani a été donné vainqueur lors de l'annonce des premiers résultats avec 56,4% des voix, loin devant M. Abdullah (43,5%).

Ce résultat, mal digéré par M. Abdullah qui était arrivé largement en tête du premier tour le 5 avril (45% des voix contre 31,6% à M. Ghani), avait fait monter la tension d'un cran et menaçait de plonger le pays dans le chaos.

jkb-emp/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.