Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ottawa maintient le cap dans sa réforme du programme des travailleurs étrangers

June 5 2010- Exclusive interview with Immigration Minister Jason Kenney on new reforms to regulate immigration consultants as a result of the Star's 2007 investigative series. (Photo by David Cooper/Toronto Star via Getty Images)
June 5 2010- Exclusive interview with Immigration Minister Jason Kenney on new reforms to regulate immigration consultants as a result of the Star's 2007 investigative series. (Photo by David Cooper/Toronto Star via Getty Images)

Réuni à l'Île-du-Prince-Édouard avec ses homologues provinciaux, le ministre fédéral de l'Emploi et du Développement, Jason Kenney, a défendu sa réforme du programme des travailleurs étrangers temporaires, malgré les inquiétudes de plusieurs provinces.

Le ministre conservateur s'est dit à nouveau ouvert à modifier certaines règles, mais seulement pour des « exceptions locales ». Il a nommé l'exemple de Labrador City, où le taux de chômage avoisine les 2 %.

Dans des régions où le chômage est à plus de 6 %, la réforme doit inclure l'interdiction d'embaucher des travailleurs étrangers dans les secteurs de l'hôtellerie, du commerce de détail et de la restauration.

Plusieurs provinces sont mécontentes des changements annoncés il y a trois semaines et jugent qu'Ottawa « va trop loin ». Elles devaient profiter de cette réunion fédérale-provinciale pour faire valoir leurs arguments.

En fin de rencontre, le ministre Kenney s'est tout de même dit « très satisfait de l'esprit de collaboration » dont a fait preuve chacune des parties.

Il a répété à plusieurs reprises que le programme des travailleurs étrangers doit rester « une solution de derniers recours » et que l'objectif de la réforme est de « permettre aux Canadiens d'avoir priorité sur le marché de l'emploi ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Cour Suprême 5, Harper 0

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.