Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tour de France - Van Garderen-Talansky: la nouvelle vague US à terre

Tejay Van Garderen et Andrew Talansky, deux des espoirs (25 ans) du cyclisme américain de l'après-Armstrong, ont chuté vendredi dans la 7e étape du Tour de France arrivant à Nancy.

Si Van Garderen a perdu près d'une minute, Talansky, victime de la chute la plus spectaculaire, a été classé dans le même temps que ses rivaux.

"TVG" s'est retrouvé à terre, à 16 kilomètres de l'arrivée après avoir touché apparemment la roue de l'un de ses coéquipiers. Il a emprunté le vélo de l'un d'eux, le Slovaque Peter Velits, et a chassé avec l'aide de plusieurs coureurs de sa formation BMC, sans parvenir à combler l'écart sur le groupe de tête lancé à vive allure.

"Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé: un écart devant, un freinage, un coureur qui a touché la roue derrière...", a déclaré après l'arrivée Van Garderen, 5e du Tour de France 2012 et seul chef de file de son équipe cette année.

Talansky, lui, a pris le risque de se mêler au sprint d'arrivée. Mal en a pris au vainqueur du récent Dauphiné: il est tombé lourdement, à près de 60 km/h, dans les 300 derniers mètres. Il a pu toutefois franchir la ligne et rejoindre le bus de son équipe Garmin.

"Il est fâché, très énervé", a déclaré le manager du groupe américain, Jonathan Vaughters. "Mais, physiquement, ça a l'air d'aller. Il a eu de la chance. Ce n'est pas l'idéal mais il ne devrait pas être trop affecté pour la suite".

jm/bvo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.