Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Irak: 13 morts dans des attentats à Kirkouk (médecin)

Treize personnes ont été tuées vendredi dans un double attentat dans la ville disputée de Kirkouk (nord), désormais tenue par les forces kurdes, a rapporté Sabah Mohammad Amin, responsable médical à Kirkouk.

Quatre femmes, deux enfants et deux policiers figurent parmi les victimes d'un attentat suicide à la voiture piégée et de l'explosion d'une bombe. Les deux attentats ont fait également 21 blessés.

L'attentat à la voiture piégée a touché un poste de contrôle dans le sud de la ville, suivi par l'explosion d'une bombe.

Profitant du retrait de l'armée irakienne face à l'avancée des insurgés sunnites, les forces kurdes ont pris le 12 juin le contrôle de Kirkouk, un territoire disputé avec Bagdad.

Le Kurdistan, qui a parallèlement annoncé la tenue d'un référendum d'indépendance dans les prochains mois, s'est aussi emparé vendredi de deux grands champs pétroliers près de Kirkouk.

Kirkouk est une ville multiethnique située à 240 km au nord de Bagdad. Avant sa prise par les Kurdes, la sécurité y était assurée par une force de police conjointe formée d'éléments arabes, kurdes et turcomans.

str-mah/jmm/wd/hj/fcc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.