Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Washington condamne les tirs de roquettes depuis Gaza contre Israël

Les Etats-Unis ont condamné mardi les tirs de roquettes lancés depuis Gaza par le Hamas contre Israël, se disant toutefois inquiets pour les civils des deux côtés, après des frappes israéliennes qui ont fait 17 morts dans la bande de Gaza.

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a également pressé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de maintenir un canal de communication avec les Palestiniens, afin de résoudre la crise déclenchée par le meurtre de trois adolescents israéliens et d'un jeune Palestinien.

"Nous condamnons fermement les tirs continus de roquettes contre Israël et le ciblage délibéré de civils par les organisations terroristes à Gaza", a souligné M. Earnest lors d'un point de presse.

"Aucun pays ne peut accepter des tirs de roquettes visant des civils et nous défendons le droit d'Israël à se défendre contre ces violentes attaques", a-t-il ajouté.

M. Earnest a dans le même temps précisé que Washington était inquiet pour les civils des deux côtés, pris sous les feux à la fois d'Israël et du mouvement islamiste Hamas.

"Cela comprend aussi bien les habitants du sud d'Israël qui sont forcés de vivre sous la menace des tirs de roquettes au-dessus de leurs maisons, et les civils de Gaza qui sont victimes du conflit à cause de la violence du Hamas", a-t-il insisté.

Le département d'Etat a de son côté appelé le président palestinien Mahmoud Abbas à faire pression sur le Hamas, avec lequel il a signé un accord de réconciliation qui a abouti à un gouvernement de consensus commun.

"Nous attendons du président Abbas qu'il fasse tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher ces attaques de roquettes et condamner la violence, ce qu'il a déjà fait", a déclaré Jennifer Psaki, porte-parole de la diplomatie américaine.

Dans la soirée de mardi, trois violentes explosions ont secoué Jérusalem, alors que le Hamas a revendiqué des tirs de roquettes contre Jérusalem, Tel-Aviv et Haïfa.

Le Hamas a tiré depuis lundi soir des dizaines de roquettes contre Israël, qui a répliqué par une vaste offensive aérienne contre l'enclave palestinienne.

Au moins 17 Palestiniens ont été tués et une centaine d'autres blessés mardi dans les raids israéliens sur la bande de Gaza.

Ce cycle de violences qui touche actuellement la bande de Gaza est le plus grave depuis novembre 2012.

col/sam/gde/rap

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.