Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Wall Street gagnée par la frilosité avant les résultats d'Alcoa

Wall Street débutait la séance en baisse mardi, gagnée par l'anxiété avant le coup d'envoi dans la soirée de la saison des résultats aux Etats-Unis avec les comptes du géant de l'aluminium Alcoa: le Dow Jones lâchait 0,51%, le Nasdaq 0,69%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 86,51 points à 16.937,70 points. L'indice vedette repassait ainsi au-dessous du seuil symbolique des 17.000 points, franchi pour la première fois jeudi.

Le Nasdaq, à dominante technologique, se contractait lui de 30,86 points à 4.420,66 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 baissait de 0,45% ou 8,89 points à 1.968,76 points. Tout comme le Dow Jones, le S&P 500 avait atteint un sommet jeudi.

La Bourse de New York s'était déjà repliée lundi, marquant une pause après ses records de la semaine précédente: le Dow Jones avait perdu 0,26% à 17.024,21 points et le Nasdaq 0,77% à 4.451,53 points.

"Les grands indices new-yorkais peinent à trouver une direction avant qu'Alcoa lance officieusement la saison des résultats du deuxième trimestre après la clôture", ont relevé les analystes de la banque Wells Fargo.

Les investisseurs craignaient en particulier que des résultats décevants des entreprises américaines mettent à jour la possible survalorisation d'une Bourse new-yorkaise très en forme.

L'hésitation du marché était d'autant plus grande qu'en dehors des résultats du groupe américain, le calendrier économique du jour était, à l'image du programme de la semaine, particulièrement léger.

Les opérateurs se pencheront toutefois en deuxième partie de séance sur des chiffres sur le crédit à la consommation en mai et sur des discours de présidents d'antennes régionales de la Banque centrale américaine (Fed).

A la veille de la publication du compte rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), Wall Street guettait tout signe susceptible de l'éclairer sur les perspectives de la politique de l'institution. Les acteurs du marché s'inquiétaient avant tout d'un éventuel relèvement anticipé de ses taux d'intérêt directeurs, de nature à peser sur l'appétit acheteur du marché.

Le marché obligataire progressait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,574% contre 2,617% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,400% contre 3,440% la veille.

ppa/jum/sam

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.