DIVERTISSEMENT
08/07/2014 10:19 EDT | Actualisé 08/07/2014 10:19 EDT

«The Rendez-Vous»: le one woman show de Montréal Complètement Cirque! (CRITIQUE/PHOTOS/VIDÉO)

The Rendez-Vous par krin Haglund. Du 7 au 9 juillet. from MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE on Vimeo.

Habituée aux troupes de cirque de grande envergure (Les 7 doigts de la main, Cirque du Soleil, Cirque Éloize), la Montréalaise Krin Haglund offre cette fois un spectacle minimaliste, où seuls sa personne, son talent et son incroyable charisme sont au Rendez-Vous, dans le cadre du festival Montréal Complètement Cirque.

La prémisse de la production est fort simple: une dame se prépare en vue d’un rencart, patiente un peu trop longtemps avant l’arrivée de l’homme et occupe les minutes qui défilent avec son monde imaginaire débordant.

Haglund enfile robe, souliers et accessoires en nous plongeant dans l’atmosphère des années 20 et 30, avant de jouer avec ses longs colliers comme s’ils étaient des cerceaux et des élastiques. Peu à peu, l’attente et la déception prendront place sur le visage de la circassienne, visiblement habituée de faire ce qu’elle veut de ses expressions faciales, telle une comédienne aux allures de mime et de clown.

D’un point de vue technique, l’acrobate se révèle particulièrement belle à voir aller dans les numéros de tissu aérien, de roue Cyr et de trapèze, où les émotions côtoient sa magnifique espièglerie. Elle démontre également son ingéniosité dans l’utilisation des objets sur scène, eux qui servent d’éléments de décor, de costumes ou d’accessoires au cours de leurs différentes vies.

En plus de miser sur une polyvalence exceptionnelle, Krin Haglund possède un feu dans le regard qui accroche l’attention des spectateurs du début à la fin. Sa façon d’habiter son corps lui permet d’ailleurs de nous ramener vers elle chaque fois que le spectacle s’étire en longueur, ce qui se produit malheureusement très souvent.

Puisqu’elle ose affronter le public en solo, avec ce que ça implique de changements de costumes et d’installations pour ses numéros (une technicienne la soutient à quelques reprises), le rythme de sa création subit d’inévitables baisses de régime.

Ironiquement, plusieurs de ses numéros se rapprochent de l’univers des cabarets, là où le public aurait eu l’occasion de boire un verre ou d’échanger quelques paroles avec ses voisins de table, pendant les transitions. Si le spectacle avait été présenté dans ce genre d’environnement, il aurait certainement perdu moins de plumes qu’au Théâtre de Quat’Sous.

L’autre problématique du Rendez-Vous réside dans le mélange des genres déconcertant. Lorsque l’interprète quitte les cabarets, elle nous transporte dans un théâtre de marionnettes ou dans un numéro de simili-ventriloque avec un bas nylon, comme si elle s’était transformée en technicienne en garderie. Aucun doute qu’elle ferait des merveilles avec les enfants, avec son sourire irradiant, sa grande humanité et son éclat dans le regard, mais elle aurait intérêt à choisir une ligne directrice plus précise.

Ces deux bémols sont toutefois rattrapés par ses multiples interactions avec le public: les spectateurs dans la salle observent avec amusement ceux qui échouent ou qui finissent (enfin) par exécuter des commandes pourtant si simples de la maîtresse de cérémonie et seule interprète.

Krin Haglund aime son public et donne tout ce qu’elle peut pour le faire sourire, le surprendre et l’émouvoir, avec une passion des arts du cirque absolument contagieuse.

The Rendez-Vous sera présenté au Théâtre de Quat’Sous du 7 au 9 juillet 2014. Cliquez ici pour plus de détails.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo «The Rendez-Vous» à Montréal Complètement Cirque Voyez les images