Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ouverture des bureaux de vote pour l'élection présidentielle en Indonésie

Les bureaux de vote ont ouvert mercredi matin pour l'élection présidentielle en Indonésie, troisième démocratie du monde, lors d'un scrutin qui oppose Joko Widodo, gouverneur de Jakarta, à un seul rival, un ex-général controversé.

Près de 190 millions d'électeurs sont appelés à se rendre aux urnes dans ce pays d'Asie du Sud-est aux 17.000 îles et îlots. Ils devront choisir entre deux candidats dont la personnalité et la vision de l'avenir de la première économique d'Asie du Sud-Est sont très différents.

Joko Widodo, surnommé Jokowi, est considéré par ses partisans comme le candidat qui poursuivra les réformes démocratiques de l'ère post-Suharto (1967-1998). Cet ancien vendeur de meubles issu d'un milieu modeste est le premier candidat à la présidentielle sans liens avec le régime autoritaire du passé.

Son rival Prabowo Subianto, ancien gendre de Suharto qui a reconnu avoir enlevé des militants pro-démocratie à la fin de l'ère Suharto, a déclaré récemment que la démocratie telle qu'elle est conçue en Occident n'était "pas adaptée à l'Indonésie", faisant craindre un retour à l'autoritarisme.

Le vainqueur du scrutin succédera au président Susilo Bambang Yudhoyono, auquel la Constitution interdit de se représenter après deux mandats de cinq ans.

str-ad/jr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.