Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Moscou dénonce la détention aux USA d'un Russe accusé de piratage informatique

Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé mardi la détention aux Etats-Unis de son ressortissant Roman Seleznev inculpé pour piratage de systèmes informatiques, qualifiant son arrestation de "nouveau geste inamical" et d'"enlèvement".

"Nous considérons ce qui s'est passé comme un nouveau geste inamical de Washington. Ce n'est pas la première fois que la partie américaine (...) procède de fait à l'enlèvement d'un citoyen russe", a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué.

Le ministère américain de la Justice a annoncé lundi que le Russe Roman Seleznev avait été arrêté samedi, en un lieu qui n'a pas été divulgué, et transporté sur l'île américaine de Guam où il a comparu pour le piratage de systèmes informatiques de grandes surfaces américaines.

Selon le Secret Service, qui a procédé à l'arrestation, M. Seleznev, connu chez les pirates informatiques sous le surnom de "Track2", est "un des trafiquants d'informations financières volées les plus prolifiques au monde".

Inculpé en mars 2011 dans l'Etat de Washington (nord-ouest) pour avoir orchestré un réseau de vol et de distribution de données de cartes de crédit, il encourt jusqu'à 67 ans de prison pour cinq chefs d'accusation cumulés.

La diplomatie russe a précisé mardi que M. Seleznev avait été arrêté à l'aéroport international de Malé, la capitale des Maldives, alors qu'il se dirigeait vers Moscou.

Selon cette même source, il a ensuite été contraint par des agents des services secrets américains à monter dans un avion en direction de Guam.

Le jeune homme est le fils d'un député russe du parti ultranationaliste libéral-démocrate (LDPR), Valéri Seleznev.

"Je mène actuellement des négociations avec le ministère russe des Affaires étrangères. L'enlèvement d'un homme est un crime. Un Etat doit défendre ses citoyens et Roman doit être renvoyé en Russie", a déclaré Valéri Seleznev à l'agence officielle Itar-Tass.

"Actuellement, je me fiche de savoir si Roman Seleznev est coupable ou non. Mais si les autorités américaines avaient de réelles preuves de son implication dans le crime, ils auraient dû l'inculper via un tribunal aux Maldives", a-t-il renchéri.

"Je crains que des pressions ne soient exercées contre lui, à tel point qu'il va reconnaître avoir tué Kennedy et avoir même été Monica Lewinsky. Nous savons tous ce qu'est la justice américaine", a lancé le député.

Le ministère russe a de son côté comparé l'affaire à celles de Viktor Bout, condamné à 25 ans de prison par la justice américaine pour trafic d'armes, et du pilote Konstantin Iarochenko, condamné à 20 ans de prison aux Etats-Unis pour trafic de drogues.

M. Bout, qui a inspiré le personnage joué par Nicolas Cage dans le film "Lord of War" ("Le Seigneur de Guerre"), avait en effet été arrêté en Thaïlande en 2008 et extradé vers les Etats-Unis en 2010. Quant à M. Iarochenko, il avait été arrêté au Liberia.

Ils tous deux "été emmenés de force aux États-Unis depuis un pays tiers et condamné sur la base d'accusations douteuses", a estimé le ministère russe.

lap/gmo/ih

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.