Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014 - Pays-Bas: Krul et Cillessen, deux lions en cage

Tim Krul et Jasper Cillessen, les deux gardiens Oranje héros du quart de finale face au Costa Rica, sont prêts à se partager à nouveau les rôles mercredi contre l'Argentine, pour conduire les Pays-Bas à leur quatrième finale d'un Mondial.

Tel des lions (l'emblème figurant sur le blason des Pays-Bas) en cage, les deux hommes trépignent.

"S'il y a de nouveau une séance de tirs au but et que Louis van Gaal fait appel à moi, je serai prêt", assure Krul, qui a connu son heure de gloire samedi à l'Arena Fonte Nova de Salvador de Bahia.

Entré à la 120e minute pour remplacer un Cillessen aussi surpris que frustré, le gardien de Newcastle avait détourné les tirs des Costariciens Ruiz et Umana et propulsé son équipe en demie.

"J'ai réalisé un rêve de gosse en étant déterminant lors d'un Mondial", dira-t-il ensuite, sans pour autant revendiquer la place de titulaire. "Jasper reste notre numéro un. La hiérarchie est bien établie et je le soutiens à 100%".

Cillessen lui-même estime ne pas être menacé dans son statut de premier gardien : "Je ne m'inquiète pas, a-t-il dit dimanche. Je sais que j'ai la confiance de tous. Sans un arrêt de ma part dans les dernières minutes, jamais nous n'aurions atteint la séance des tirs au but", plaide-t-il.

N'empêche que l'image qui restera de Cillessen durant cette Coupe du monde sera sans doute celle d'un gardien remplacé par un autre lors d'un moment déjà historique.

Cillessen s'est-il senti humilié ? Au moins en colère, lui qui a passé ses nerfs en explosant du pied des bouteilles d'eau dès sa sortie du terrain. Mais, dès la frustration passée, le gardien de l'Ajax a ensuite été le premier à féliciter Krul.

"Et le lendemain, je suis allé trouver le sélectionneur pour lui présenter mes excuses. L'incident est clos", explique Cillessen.

Le fait est que Van Gaal n'avait pas mis son gardien N.1 dans la confidence d'un éventuel changement, "pour ne pas lui saper le moral avant le match", dira Van Gaal.

Krul savait lui que la possibilité d'une telle manoeuvre existait. "Depuis sept semaines, nous nous exercions aux tirs au but avec l'entraîneur des gardiens Frans Hoek, explique Krul. Et dans cet exercice, il est apparu que j'étais le meilleur".

"Nous avons mis au point une technique qui consiste à rester sur ses appuis le plus longtemps possible, pour empêcher le tireur de deviner le côté où nous allons plonger, avance-t-il. Puis au moment du tir, il faut se précipiter +vollen bak+ (le plus vite possible, ndlr) vers un coin".

Avec son 1,93 m et ses longs bras, Krul a fait merveille. Avant cette séance incroyable, il n'avait pourtant qu'un taux de réussite de 10% dans cet exercice. Cillessen, qui a entamé cette saison sa carrière au plus haut niveau, n'avait lui encore jamais arrêté un penalty chez les pros.

Quelle année pour le jeune (25 ans) gardien de l'Ajax !

Il y a un peu plus d'un an, Cillessen n'était encore que le gardien de l'équipe réserve du club d'Amsterdam, soit le 4e portier de la formation ajacide, avant d'entamer la saison comme titulaire entre les perches.

En quelques mois, il a réussi une ascension fulgurante et a pleinement profité de la saison moyenne de Maarteen Stekelenburg à Fulham.

Victime de blessures, le gardien N.1 de la sélection lors du Mondial-2010 et de l'Euro-2012 a dû céder sa place à Cillessen, devenu titulaire à l'Ajax et N.1 des Oranje fin 2013.

Stekelenburg, lui, ne fait même pas partie des 23 Néerlandais présents au Brésil.

"Techniquement, Jasper est très fort, il possède un bon jeu au pied, mais il manque forcément encore d'expérience", juge Edwin van der Sar, gardien légendaire aux Pays-Bas. Ne reste plus à Cillessen qu'à s'améliorer lors des penaltys et tirs au but...

bnl/ol/jde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.