Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014 - David Luiz: "Un triste jour pour le pays"

Le capitaine brésilien David Luiz, qui a pleuré à l'issue de la rencontre, a estimé que la défaite (7-1) contre l'Allemagne, était un "jour triste" pour le Brésil.

"C'est un jour très triste pour tout le pays. Ce que je voulais le plus dans cette compétition était de donner une joie à mon peuple. Malheureusement, je n'ai pas réussi à leur offrir le 6e titre tant rêvé", a affirmé le défenseur brésilien, sur la pire défaite de l'histoire du Brésil.

"Maintenant, je veux seulement demander pardon à tous les Brésiliens et aussi les remercier parce que partout où on est passé on a été bien accueilli et on a reçu beaucoup de soutien", a-t-il souligné alors que le Brésil, l'équipe la plus titrée de l'histoire a échoué pour la deuxième fois dans la conquête de la Coupe du Monde à domicile.

"Jusqu'à aujourd'hui, ils nous ont soutenus. A la fin, on a été hué mais c'est normal, tout le monde a un coeur. Tout le monde est triste", a-t-il précisé. "C'est dur à assimiler, les gens sont un peu révoltés, personne ne s'attendait à ce qu'on perde et encore moins de cette manière".

"On a pris quatre buts en six minutes. Ca été un match atypique où tout s'est déroulé au mieux pour eux et au pire pour nous", a analysé David Luiz.

"C'est une journée triste. On a tous parlé les uns aux autres, pour être ensemble dans ce moment (difficile). On a vu la solidarité. Malheureusement, ce n'est pas ca qu'on voulait ou espérait", a ajouté le défenseur promu capitaine en raison de la suspension de Thiago Silva.

"J'espère avoir une autre opportunité à l'avenir. Je vais lutter. Je vais toujours tout assumer. Ca toujours été comme ca dans ma vie, je ne me cache pas. J'ai toujours eu du caractère dans les moments difficiles", a souligné sur le plan personnel le joueur qui commencera la saison prochaine au Paris SG après son transfert pour 50 millions d'euros de Chelsea au club parisien.

lg-pgf/bap

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.