Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La patronne de General Motors de retour au Congrès américain le 17 juillet

La directrice générale du constructeur américain General Motors, Mary Barra, se rendra au Sénat pour une audition le 17 juillet, dans le cadre de l'enquête du Congrès sur les millions de rappels de véhicules du constructeur en raison de défaillances techniques.

La sous-commission de la protection des consommateurs a indiqué mardi que Mary Barra serait l'une des responsables invités à témoigner devant les sénateurs. Elle s'était déjà rendue le 18 juin à la Chambre et le 2 avril au Sénat.

Les autres responsables convoqués incluent le directeur juridique de GM, Michael Millikin, le patron du sous-traitant Delphi Rodney O'Neal, ainsi que l'avocat Ken Feinberg, qui dirige le fonds d'indemnisation des victimes.

Le numéro un américain de l'automobile est accusé d'avoir commercialisé des voitures où le commutateur était si sensible que le moindre cahot pouvait provoquer l'arrêt du moteur d'une voiture lancée à pleine vitesse, bloquant la direction assistée et empêchant le déploiement des airbags.

Ce défaut connu depuis 2005 par GM aurait provoqué 54 accidents, entraînant la mort d'au moins 13 personnes, selon un décompte du constructeur, qui a finalement décidé en février de rappeler 2,6 millions de véhicules en Amérique du nord (Etats-Unis, Canada et Mexique) pour ce problème.

General Motors a dévoilé lundi un plan d'indemnisation prévoyant 1 million de dollars au moins pour chaque décès.

ico/gde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.