Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Ligue arabe demande une réunion urgente à l'ONU sur Gaza

La Ligue arabe a appelé à la tenue d'une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies alors qu'Israël a lancé une vaste offensive aérienne sur la bande de Gaza, a annoncé mardi son secrétaire général Nabil al-Arabi.

M. Arabi a fait cette annonce à la presse depuis Le Caire, siège de l'institution panarabe, au premier jour de cette offensive qui a tué au moins 13 Palestiniens et qui pourrait être suivie d'une attaque terrestre.

Un officiel de la Ligue a précisé à l'AFP sous le couvert de l'anonymat que M. Arabi avait "chargé le représentant de la Ligue arabe auprès de l'ONU d'entamer des consultations urgentes au sein du groupe arabe pour réclamer la tenue d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité".

Le président palestinien Mahmoud Abbas avait demandé plus tôt à la communauté internationale d'"intervenir immédiatement pour arrêter la dangereuse escalade qui pourrait provoquer davantage de destruction et d'instabilité dans la région", précisant que la direction palestinienne avait "lancé des appels pressants" aux dirigeants arabes afin qu'ils fassent pression sur Israël.

M. Arabi a dit être "en contact avec le président Abbas afin de suivre les derniers développements dans la bande de Gaza" et dans le même temps "poursuivre les consultations avec les ministres arabes des Affaires étrangères à ce sujet".

Il a dénoncé "une dangereuse escalade israélienne" et mis en garde contre ses répercussions humanitaires à Gaza. "La poursuite des agressions de civils palestiniens par Israël est une violation flagrante du droit international humanitaire, des Conventions de Genève et des résolutions internationale sur la Palestine occupée".

Parallèlement, l'Organisation de la coopération islamique (OCI), basée en Arabie saoudite, a annoncé la tenue d'une réunion ministérielle "extraordinaire" jeudi à Jeddah pour discuter "de la violente campagne israélienne contre la Palestine".

Lundi à minuit, l'aviation israélienne a lancé son opération "Protective Edge" ("Bordure protectrice"), menant des dizaines de raids sur l'enclave palestinienne contrôlée sur le plan sécuritaire par le Hamas, qui ont fait au moins 13 morts et des dizaines de blessés.

L'opération a été déclenchée à la suite de dizaines de tirs de roquettes lundi soir contre le sud d'Israël, qui ont été revendiqués par les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, après la mort de cinq de leurs combattants dans de précédents bombardements israéliens.

str-mon/sbh/cbo/fcc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.