Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Indonésie: légère avance de Widodo à la veille de la présidentielle (sondage)

Le favori de la présidentielle en Indonésie, Joko Widodo, voit son avance se réduire à moins de 3% à la veille de l'élection la plus cruciale dans la troisième démocratie au monde depuis la chute du dictateur Suharto, selon un sondage publié mardi.

Issu d'une nouvelle génération de dirigeants politiques sans liens avec le passé autoritaire de ce pays d'Asie du Sud-Est, le gouverneur de Jakarta, Joko Widodo, surnommé Jokowi, a bénéficié dans les sondages pendant des mois d'une large avance allant jusqu'à 30 points sur son seul rival, Prabowo Subianto, un ex-général controversé de l'ère Suharto (1967-1998).

Mais la marge s'est nettement réduite ces dernières semaines. Dans une enquête d'opinion publiée mardi par le Centre de recherches Saiful Mujani, Jokowi recueille 47,6% des intentions de vote, contre 44,9% pour Prabowo, soit un écart de 2,7 points.

Quelque 7,5% des personnes interrogées se sont déclaré indécises lors de ce sondage dont la marge d'erreur est de 2,2%.

Alors que la lutte entre les deux candidats s'annonce serrée, cette élection est devenue un scrutin test pour l'avenir du pays, observe le Centre Saiful Mujani, mettant en garde contre des "tricheries potentielles" mercredi, qui pourraient provoquer un "effondrement" de la démocratie.

Jokowi, 53 ans, a connu une ascension fulgurante en politique après avoir transformé la ville de Solo dont il a été maire pendant sept ans, puis d'être propulsé en 2012 gouverneur de la capitale Jakarta.

Prabowo Subianto, un homme de 62 ans issu de l'élite politico-militaire, qui a notamment reconnu avoir ordonné l'enlèvement de militants pro-démocratie à la fin de l'ère Suharto, fait craindre un retour à l'autoritarisme.

pmr-sr/bfi/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.