NOUVELLES
08/07/2014 11:28 EDT | Actualisé 07/09/2014 05:12 EDT

Du cannabis en vente libre à 30 minutes de la frontière canado-américaine

Radio-Canada

L'État de Washington, sur la côte ouest des États-Unis, ouvre aujourd'hui ses premiers magasins de marijuana à des fins récréatives. Tout citoyen âgé de 21 ans et plus peut s'y procurer du cannabis en vente libre. L'engouement que suscite l'initiative n'est pas sans pépins, mais l'État veut en profiter pour renflouer ses coffres.

Un texte de Frédéric Arnould

Aux premières lueurs du soleil, les amateurs étaient au rendez-vous pour être les premiers à acheter du cannabis en toute légalité, et le consommer juste pour le plaisir à Bellingham, dans l'État de Washington.

Top Shelf Cannabis, l'un des 24 premiers magasins accrédités par l'État, offrait tout un rabais à ses 100 premiers clients : un prix spécial de 10 $ le gramme, avant taxes. Une façon d'attirer la clientèle et de la remercier pour son soutien dans le processus de légalisation de la marijuana. 

Par la suite, le prix moyen peut monter jusqu'à 25 $ le gramme, ce qui représente deux fois le prix du cannabis à des fins thérapeutiques ou celui de la marijuana vendue illégalement. Un prix gonflé, en grande partie à cause d'une pénurie annoncée depuis longtemps.

Pour cette première semaine, il n'y aurait que 45 kilos de marijuana disponibles pour la vente dans l'ensemble de l'État. Certains propriétaires ont préféré retarder l'ouverture de leurs magasins à cause de ces prix exorbitants, qui donneront, selon eux, une mauvaise réputation au mouvement de légalisation du cannabis.

Des producteurs enthousiastes

Bob Leeds, un retraité de Seattle, qui a hypothéqué à nouveau sa maison et investi la totalité de son fonds de pension dans sa nouvelle entreprise, Sea Green Farms, est l'un des rares producteurs accrédités par la société des alcools de l'État, qui a eu 600 jours pour mettre sur pied la vente libre de cannabis.

Selon lui, l'État est le grand gagnant de ce commerce, en imposant jusqu'à 75 % de taxes sur le cannabis. L'argent sera investi dans les programmes sociaux ou encore dans le système d'éducation du territoire. 

Des revenus mirobolants 

Washington est le deuxième État à ouvrir des magasins qui vendent du cannabis à des fins récréatives. Le Colorado, qui était le pionnier dans ce domaine en janvier dernier, a pu amasser en quatre mois seulement plus de 10 millions de dollars en revenus de taxes.

Depuis, la criminalité est en baisse de 10 %, notamment dans la ville de Denver. Mais le nombre d'automobilistes conduisant avec facultés affaiblies a aussi bondi dans certains comtés.

L'État de Washington espère mettre à profit cette nouvelle manne de revenus générés par la drogue douce et prévoit des revenus de taxes de 190 millions de dollars d'ici 5 ans.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les recettes de Baked Voyez les images