NOUVELLES
07/07/2014 05:42 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Washington "troublé" par la condamnation d'un avocat saoudien

Les Etats-Unis ont regretté lundi la condamnation dimanche de l'avocat saoudien Walid Aboulkheir, éminent militant des droits de l'homme dans le royaume, à 15 ans de prison pour insulte aux autorités.

Washington est "troublé par la peine de 15 ans de prison, l'interdiction de voyage et la forte amende imposées à l'avocat et militant des droits de l'homme Walid Aboulkheir", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki.

"Nous appelons le gouvernement saoudien à respecter les normes internationales en matière de droits de l'homme, un message que nous leur envoyons régulièrement", a-t-elle dit.

Walid Aboulkheir était dans le viseur des autorités de Ryad depuis plusieurs années. Il avait déjà été condamné en octobre à trois mois de prison pour "insulte à la justice".

Cette fois, il était jugé pour une longue série d'accusations dont "atteinte au régime et aux responsables", "incitation de l'opinion publique" contre les autorités et "atteinte aux autorités judiciaires", a expliqué à l'AFP son épouse, Samar Badawi.

Il était également poursuivi pour la mise en place d'une organisation non autorisée: l'Observatoire des droits de l'homme en Arabie saoudite.

En mars 2012, il avait été interdit de voyager alors qu'il devait se rendre aux Etats-Unis pour assister à un forum organisé par le département d'Etat.

mlm/ico/sam