NOUVELLES
07/07/2014 05:36 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Un militant canadien pro-marijuana sera bientôt libéré aux États-Unis

VANCOUVER - Un Canadien reconnu coupable d'avoir vendu des semences de marijuana aux États-Unis devrait être libéré de prison dans les prochains jours, mais il devra peut-être attendre des semaines avant de pouvoir célébrer en compagnie de ses supporters.

L'épouse de Marc Emery, Jodie, a précisé que la peine de prison de son mari prend fin mercredi. Il sera alors transporté dans un établissement privé de déportation, où il attendra un vol pour Detroit, avant d'être transféré au Canada.

Marc Emery, aujourd'hui âgé de 56 ans, avait été extradé à Seattle, dans l'État de Washington, en mai 2010. Il a ensuite plaidé coupable à une accusation d'avoir vendu des semences de marijuana canadiennes à des clients américains, et il a purgé sa peine dans différentes prisons aux États-Unis.

Sa libération survient au moment où les premiers commerces de «marijuana récréative» s'apprêtent à ouvrir leurs portes cette semaine dans l'État de Washington. Jodie Emery croit d'ailleurs que son époux y est pour quelque chose.

Mme Emery croit également que le Canada a souffert de l'absence de son époux, mais avance que les États-Unis devaient prendre les devants en matière de légalisation du cannabis, afin que d'autres pays suivent ensuite son exemple.

Elle s'attend à ce que plusieurs supporters applaudissent son retour, qui sera suivi d'une tournée militante et politique à travers le Canada, et d'un séjour en Europe où l'attendent plusieurs conférences.