Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Russie: lourdes peines pour les responsables du naufrage du Boulgaria

Les responsables du naufrage en 2011 dans la Volga du bateau de croisière Boulgaria, qui avait fait 122 morts, ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 11 ans de camp, ont annoncé lundi les agences russes.

Svetlana Iniakina, qui exploitait et sous-louait le bateau, a été condamnée par un tribunal de Kazan, au Tatarstan (centre de la Russie), à 11 ans de camp pour ne pas avoir respecté les consignes de sécurité, a rapporté l'agence Ria Novosti.

Le capitaine du bateau, Ramil Khametov, a été condamné à 6 ans et demi pour les mêmes raisons et trois autres accusés, à des peines allant de 5 à 6 ans de détention.

Le 10 juillet 2011, le Boulgaria avait coulé en quelques minutes sur la Volga, à 3 kilomètres de la rive la plus proche. Sur les 201 passagers, seuls 79 avaient pu être sauvés. De nombreux enfants figuraient parmi les victimes.

Vieux de 56 ans, le bateau de croisière naviguait sans licence et malgré des problèmes techniques.

Ce naufrage a été la plus grave catastrophe de la Russie post-soviétique dans la navigation fluviale, un moyen de transport et de loisirs très répandu sur les nombreux fleuves et lacs du pays.

all/nm/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.