DIVERTISSEMENT
07/07/2014 01:21 EDT

Lisa Leblanc: à Petite-Vallée comme à la maison (PHOTOS)

Étienne Fournier

Tout comme Catherine Major, Daniel Boucher et Émile Proulx-Cloutier, Lisa Leblanc est une habituée du Festival en chanson.

Revenue sur place à plusieurs reprises au cours des dernières années, l’endroit, le Festival et sa communauté lui sont chers. C’est d’ailleurs à Petite-Vallée qu’elle a composé sa célèbre Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde.

« C’est un lien très fort… Aussitôt que tu arrives ici, tu arrives dans une espèce de monde parallèle, une autre atmosphère. C’est un festival tellement important, un support énorme pour la chanson francophone », a dit cette semaine la chanteuse originaire de Rosaireville au Nouveau-Brunswick, lorsque rencontrée après le spectacle de ses amies les Hay Babies.

Après une très courte pause estivale bien méritée, Lisa Leblanc préparera par ailleurs la sortie d’un EP de six titres en anglais, prévue en novembre prochain. Un mini-album, donc, qu’elle décrit comme une « évolution supernaturelle » de son premier disque éponyme, qu’elle a écrit entre 18 et 21 ans.

Cet EP traitera donc des événements dans la vie de l’artiste qui ont suivi la sortie de son premier album éponyme, qui l’a fait connaître du grand public, jusqu’à aujourd’hui. Période qu’elle qualifie d’ailleurs de hardcore, en raison du tourbillon médiatique intense qu’elle a vécu. « Ça ressemblera encore du Lisa Leblanc, avec un son plus rock, plus « roots »… ça ressemble à un show « live », décrit-elle.

Différent, la création en anglais ? « Ça coule naturellement, mais c’est un autre défi, une nouvelle langue. Je suis bilingue, mais je suis plus habituée de parler en français », explique-t-elle. « J’avais des chansons en anglais qui traînaient alors je me suis dit : « Je me paie un trip, je care pas ! »

Deuxième album en français en préparation

Questionnée quant à la sortie d’un deuxième album en français, elle assure que ça viendra prochainement. Quelques pièces sont d’ailleurs déjà fignolées. En l’écoutant cependant énumérer ses nombreux engagements et une fin d’année qui s’annonce fort occupée, on peut se demander où elle en trouvera le temps. Si la vie de tournée ne sied pas à tout le monde, c’est ce qui convient à Lisa Leblanc. Elle l’admet elle-même, elle est hyperactive. « J’ai tout le temps été restless, incapable de rester à la même place plus que deux jours », dit celle qui partage son temps entre son temps en Montréal et Moncton.

Lisa Leblanc a récemment été ajoutée à la liste des « Icônes de la culture canadienne » par Patrimoine Canada, à l’instar des Shania Twain et des Arcade Fire de ce monde. « D’être à côté de grands noms comme ceux-là, c’est vraiment incroyable ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Festival en chanson de Petite-Vallée 2014 Voyez les images