NOUVELLES
07/07/2014 08:12 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Libye: deux techniciens libérés, Rome "fait tout" pour faire relâcher un collègue italien

Le ministère italien des Affaires étrangères a annoncé lundi la libération de deux techniciens d'une entreprise italienne, un Bosnien et un Macédonien enlevés en Libye, et a précisé "tout faire" pour faire relâcher leur collègue italien Marco Vallisa.

"Les deux techniciens étrangers qui avaient disparu samedi en Libye avec (l'ingénieur italien, ndlr) Marco Vallisa", ont été libérés, a annoncé la Farnesina dans un communiqué.

Les deux hommes "sont attendus au siège de Piacentini à Zuwara", a ajouté le ministère.

A Sarajevo et Skopje, les autorités ont aussi confirmé dans des brefs communiqués la libération du Bosnien Petar Matic et du Macédonien Miljazin Gafuri.

La Farnesina poursuit "toutes ses activités aux côtés des autres organismes d'Etat, pour arriver aussi vite que possible à une issue positive concernant notre compatriote", a ajouté le ministère italien.

Marco Vallisa et ses deux collègues, qui travaillaient tous pour l'entreprise italienne de construction Piacentini avaient disparu samedi. La Farnesina avait alors indiqué que l'ingénieur italien "avait été enlevé".

M. Vallisa et ses collègues travaillaient sur le chantier de la modernisation du port de Zuwara, un marché d'environ 37 millions d'euros.

Trois autres Italiens sont actuellement considérés comme étant enlevés, Giovanni Lo Porto, disparu en janvier 2012 au Pakistan, le père jésuite Paolo Dall'Oglio, disparu en juillet 2013 en Syrie, et Gianluca Salviato, également disparu en Libye en mars dernier.

fka/cn/fw