NOUVELLES
07/07/2014 05:42 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Le TSX recule, tiré vers le bas par les télécoms et les matières premières

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse lundi, tirée vers le bas par le secteur des télécommunications, qui a perdu des plumes après qu'Ottawa eut annoncé qu'il réserverait un important bloc de fréquences du spectre aux nouveaux joueurs sur le marché de l'industrie cellulaire canadien lors de sa prochaine enchère.

L'indice composé S&P/TSX a perdu 42,03 points pour terminer la séance à 15 712,93 points, un recul des prix des matières premières ayant aussi contribué au déclin.

Le ministre de l'Industrie, James Moore, a indiqué que la plupart des fréquences SSFE-3 qui seront vendues l'an prochain dans le cadre d'enchères ne seraient rendues disponibles qu'aux sociétés de télécommunications qui ont émergé après 2008, comme Wind Mobile et Mobilicity.

Le gouvernement a fait valoir que cela s'inscrivait dans le cadre de ses efforts pour faire baisser les prix des forfaits cellulaires et que ces enchères auraient lieu en plus de celles déjà prévues pour la bande de 2500 mégahertz en avril l'an prochain.

Les actions des trois géants canadiens des télécommunications ont reculé après l'annonce. Le titre de BCE (TSX:BCE) a échappé 31 cents à 48,21 $, celui de Rogers Communications (TSX:RCI.B) a rendu 66 cents à 42,36 $ et celui de Telus (TSX:T) a échappé 65 cents à 39,28 $. Le secteur des télécommunications a été le plus grand perdant du parquet torontois lundi, avec un recul de 0,99 pour cent.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,18 cent US à 93,66 cents US.

Aux États-Unis, les principales places boursières ont retraité à la suite du long week-end du jour de l'Indépendance. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 44,05 points à 17 024,21 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 7,79 points à 1977,65 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 34,40 points à 4451,53 points.

Les opérateurs rechercheront cette semaine des indices sur les prochains mouvements des taux d'intérêt, lorsque la Réserve fédérale des États-Unis publiera mercredi le procès-verbal de sa plus récente réunion. La spéculation entourant le dévoilement de ce document a contribué lundi au déclin des cours des ressources naturelles.

Le prix du pétrole brut a effacé lundi 53 cents US à 103,53 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'or noir avait atteint le 20 juin un sommet de 10 mois, à 107,26 $ US, en raison des craintes liées aux progrès réalisés par certains militants islamiques en Irak. À Toronto, le secteur de l'énergie a reculé lundi de 0,92 pour cent.

Le prix du lingot d'or a perdu 3,60 $ US à 1317 $ US l'once à New York, tandis que celui du cuivre a glissé de 2 cents US à 3,26 $ US la livre. Le secteur des métaux et minerais du TSX a malgré tout affiché la meilleure croissance du jour, avec un gain de 1,61 pour cent.